Fatigue et épuisement

Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner et cette énergie lui est fournie par la nourriture que nous ingérons. Même au repos, notre corps a besoin d’une certaine quantité d’énergie pour permettre à toutes nos cellules (foie, cœur, cerveau, reins,…) d’effectuer leur travail. Cette quantité d’énergie nécessaire au repos s’appelle le métabolisme de base. Notre corps transforme les glucides, lipides et protéines absorbés en énergie.
Si notre corps ne reçoit pas la bonne quantité de nourriture, il ne peut produire l’énergie nécessaire à son fonctionnement et la fatigue apparaît.

La fatigue est un mot général pour expliquer que nos réserves d’énergie sont très basses. L’épuisement indique lui que, non seulement nos réserves énergétiques sont très basses, mais qu’en plus, nous ne sommes plus capables de les régénérer. Nous sommes alors en dette énergétique.
Dans une société où l’on veut tout et tout de suite, si nous voulons perdre du poids, le réflexe va être de diminuer la quantité de nourriture consommée de manière drastique et de s’entraîner à haute intensité pour dépenser le plus de calories possibles. Nous pensons ainsi qu’une dépense accrue de calories et un apport réduit de calories va permettre la perte de poids. Qu’en est-il en réalité ? Notre corps se trouve alors en dette énergétique car il ne reçoit pas assez d’énergie pour faire face à ses dépenses, les premiers temps, il va certes compenser en libérant du gras des cellules pour suppléer aux besoins énergétiques mais très vite il ne pourra pas suivre sur un tel régime. Nos cellules ne recevant pas d’apport énergétique suffisant et ayant été vidées de leurs réserves par l’entraînement vont connaître ce que l’on appelle la fatigue métabolique. Le corps va alors compenser en réduisant son métabolisme, il va être plus difficile de se lever le matin, les courbatures seront de plus en plus présentes, la douleur et les inconforts physiques se multiplieront, tout le corps va expérimenter un état de fatigue physiologique et biomécanique. Si nous épuisons nos réserves, nous allons être constamment fatigués. Notre cerveau est très énergivore, à lui seul il requiert entre 20 et 30% de nos réserves énergétiques chaque jour. Le seul fait de pensée, activité abstraite s’il en est, suppose de l’énergie. Notre caractère, anxieux ou plutôt zen, va influencer sur notre consommation énergétique. Si l’énergie vient à manquer, une fatigue neurochimique s’installe, notre cerveau est en total débalancement, nous allons avoir un sommeil difficile et peu régénérant, nous pouvons devenir dysfonctionnel, avoir du mal à nous concentrer, rencontrer des troubles de la mémoire, des sautes d’humeur, une insatisfaction de soi et des autres. La fatigue musculaire, qui est l’épuisement des fibres musculaires, se caractérise elle par des micro déchirures à répétition au niveau des fibres des muscles mobilisés par un entraînement trop intensif.

Ce qu’il est primordial de comprendre est que nous ne sommes que des entités biologiques limitées et que nous n’avons que 100% d’énergie disponible, une fois cette réserve épuisée, nous n’avons plus d’énergie disponible. Nous pouvons bien vouloir nous dire qu’il suffit d’un peu de volonté, qu’en poussant notre corps et en repoussant nos limites nous allons arriver à poursuivre notre entraînement, à continuer à maigrir mais ce n’est pas vrai. Une telle attitude ne va nous mener qu’au burn-out, à l’épuisement de nos réserves énergétique voire même à l’incapacité à les régénérer.

Pour lutter contre cela, contre la fatigue, il est important d’avoir une alimentation adaptée en qualité et en quantité suffisante pour pouvoir donner à notre corps l’énergie dont il a besoin pour fonctionner et bien fonctionner. Le programme de coaching sportif que nous proposons va permettre de reconstruire les réserves énergétiques de votre corps et petit à petit de les accroître. Il ne s’agit pas de viser haut (trop haut) mais de viser juste en permettant au corps de se modifier et d’intégrer en profondeur ces changements. C’est pourquoi le repos a une part très importante dans l’entraînement. C’est pendant le repos que le corps effectue ces transformations.

Notre alimentation, notre réponse au stress et une bonne stratégie d’entraînement peuvent nous permettre de lutter efficacement contre la fatigue et l’épuisement. Aujourd’hui les athlètes de haut niveau ne s’entraînent plus avec cette notion d’épuisement et de dépassement constant de soi. Suivez leur exemple et n’épuisez pas votre corps!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s